En famille au muséum de Paris

Par un bel après-midi d’automne, j’ai retrouvé Val et sa petite famille au muséum d’histoire naturelle de Paris, MNHN pour les intimes. Lui est féru de botanique, elle d’anthropologie. L’idée c’était de contenter les deux en utilisant tout ce que ce lieu pouvait nous offrir.

On a donc commencé par les serres ! Magnifiques ! Immenses avec une belle lumière ! C’est top quand on ne peut pas attendre le soir que le soleil soit moins haut.

Mais avec les enfants, tout ne se passe pas toujours comme prévu.

Besoin d’une pause technique pour la grande qui part avec papa en quête de toilettes. Evidemment ceux-ci étaient à l’autre bout du parc. 30min plus tard les revoilà. On finit quelques photos mais l’heure tourne, les enfants commencent à être grumpy, on file changer d’ambiance avant qu’il ne soit trop tard.

Arrivés à la galerie de paléonto (parce qu’elle a des fenêtres qui éclairent bien contrairement à sa grande sœur), il y a un monde fou et on se retrouve à faire la queue. Le petit dernier n’a pas l’air bien … la faim peut-être ? Il prend quelques gâteaux, au chocolat of course, ce qui entraîne un petit coup de stress quant à l’état dans lequel il va être. Une fois à l’intérieur, on essaie de se faufiler jusqu’à une zone moins dense en population.

Mais forcément, fatigue + foule = enfants ralouilles.

On trouve quand même un coin plus agréable pour se mouvoir.

Le petit n’a vraiment pas l’air en forme. Ah ben oui, il a de la température ! Le pauvre chaton s’est mis d’un coup à chauffer. La grande craque un peu et essaie d’attirer l’attention. Ça tombe bien, moi j’aime jouer aux grimaces et à sauter, on repassera pour la discrétion. Pendant ce temps papa câline le petit frère dans le manduca (porte-bébé pour les novices).

Puis on s’extirpe de cette galerie surpeuplée et on file prendre l’air frais automnal.

Ouf !

Les parents ont un peu peur que cette séance soit une cata, mais moi je sais quelles pépites j’ai pu avoir.

Parfois (souvent !) ça ne se passe pas comme on l’imagine, ça peut même être carrément la galère (pas souvent heureusement !), mais je fais mon boulot et je capte ce que je vois : des gens qui s’aiment, qui doutent, qui rient, qui s’inquiètent, qui rêvent, qui s’amusent, qui vivent quoi ! C’est aussi ça qui est beau non ? Mon truc c’est pas le sourire colgate et la pause hollywoodienne ;)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *